RUBRIQUE ABC architecture

 

Premières notions  architecturales qui vous permettront

de mieux comprendre et dessiner

 

Documents extraits de l'encyclopedie WIKIPEDIA

----------------------------------

 Documents extraits de l'encyclopedia dell '  ARTE  DeAGOSTINO

traduction ARTetPEINTURE

-----------------------------------

Documents extraits du lexique de poche

"Comment reconnaitre les styles en architecture"

par WILFRIED KOCH

 


 

 

 

 

 


ARCHITECTURE

Les ordres, en architecture, déterminent les proportions, les formes et l'ornementation de toute partie construite en élévation (en particulier des colonnes, sans que leur présence soit impérative, des pilastres, des supports, des entablements). Les grecs n'en reconnaissaient que trois : l’ordre dorique, l’ordre ionique et l’ordre corinthien, les romains en ont ajouté deux : l’ordre toscan et l’ordre composite.

Caractères distinctifs des cinq ordres classiques grecs et romains  

L’ordre dorique

est le premier et le plus simple des trois ordres en architecture grecque. La colonne dorique a de quatre à huit diamètres de haut et est cannelée. Chez les anciens elle était sans base. Son chapiteau se compose de moulures, filets et quarts de rond. L'ordre dorique apparaît au VIe siècle av. J.-C.. Parmi les bâtiments doriques les plus célèbres, il faut citer le temple de Neptune à Paestum et évidemment, le Parthénon à Athènes.

L’ordre ionique                                

est apparu vers 560 av. J.-C.. La colonne ionique va jusqu'a neuf diamètres de hauteur et est caractérisée par un chapiteau orné de deux volutes latérales d’une élégance et d’une délicatesse de profils admirables. Les ordres ioniques romains sont plus lourds et moins gracieux. De superbes modèles de

colonnes de cet ordre peuvent être vus dans le temple de Minerve Poliade à Athènes, et dans ceux de la Fortune Virile et de Marcellus à Rome.

L’ordre corinthien

est un ordre architectural grec apparu au milieu du Ve siècle av. J.-C., et dont le caractère est surtout déterminé par une grande richesse d’éléments et par un chapiteau décoré de rangées de feuilles d’acanthe. La colonne corinthienne a ordinairement dix diamètres de haut. Le temple de Vesta à Tivoli et celui de Minerve à Assise sont de remarquables exemples de bâtiments d'ordre corinthien.

L’ordre toscan

ordre de l'architecture classique, est une forme simplifiée de l'ordre architectural dorique grec. Les colonnes toscanes ont sept diamètres de hauteur, y compris la base et le fût. L'échine est plus arrondie et le fût plus galbé. Ce n'est que par les historiens que nous connaissons l'existence de cet ordre car aucun spécimen de construction toscane antique ne nous est resté…

L’ordre composite

est un ordre d'architecture de création romaine dont le caractère, combinaison d'une base ionique, d'un fût de colonne dorique, d'un chapiteau ionique ou corinthien, est spécialement déterminé par un chapiteau à volutes et des feuilles d’acanthe. La colonne composite à dix diamètres de haut.

 Les ordres superposés

sont des ordres ioniques, doriques, corinthiens portant les uns sur les autres, chacun étant particulier à un étage de la construction. La cariatide et l'atlante sont comptés comme un ordre. Ies ordres superposés sont utilisés par exemple dans l'architecture des amphithéâtres.

 Architecture a travers les siecles

 Haut de page

ABC d architecture

 

Premières notions d'architecture